Des exemples de coopératives

Ak' Tenamit, Guatemala

Produits
Porte-clés, chandelles, cadres à photos, lanternes, bols décoratifs, cartes de souhaits, signets

Historique
Durant les années 1940 et 1950, les groupes indigènes du Guatemala ont été la cible d’une violente répression politique, ce qui a mené à une réforme agraire forcée. Celle-ci fut organisée par le pouvoir politique qui cherchait à libérer les terres fertiles du haut plateau pour laisser place aux monocultures, dirigées pour et par les intérêts américains. Chassés de leurs terres, des milliers d’indigènes Q'eqchis se sont vus dans l’obligation de se réfugier sur la côte des Caraïbes, dans les profondeurs de la forêt tropicale sèche. Aujourd’hui, ils comptent pour 48% de la population du village central de Livingston. La majorité de la population Q'eqchis vit dans des conditions de pauvreté absolue. Parmi leurs moyens de survie, on compte l’agriculture de subsistance, la pêche et la déforestation illégale. Il n’y a pas de route (tous les déplacements se font par voies navigables), sans aucune infrastructure pour l’eau potable ou l`électricité. Finalement, plusieurs communautés n’ont toujours pas de toilettes adéquates.

Nombre de personnes
Ak' Tenamit coordonne huit programmes de développement communautaire qui rejoignent environ 9000 Q'eqchis répartis dans 45 villages.

Projet/Mission
Lorsque l’organisme fut fondé en 1992, les habitants des villages de la région de Rio Dulce dans le sud-est du Guatemala n’avaient accès à aucun service de base. Les programmes portent sur la santé, l’éducation, les alternatives économiques (agriculture durable, écotourisme et artisanat), la conservation environnementale, le développement communautaire, l’équité entre les genres et la culture Maya. L’objectif est de favoriser la prise en charge locale pour réduire la pauvreté et promouvoir le développement durable des communautés rurales. Pour se faire, tous les projets sont conduits par des Q´eqchis.

Retombées économiques
Le manque de ressources économiques dans les communautés Q´eqchis, spécialement pour les femmes, est un obstacle majeur au développement à long terme. En donnant aux villageois une source alternative de revenu, le programme d’artisanat est un pilier important pour promouvoir le développement durable à l’intérieur de la région. Sur le site du projet d`écotourisme, les membres de Ak' Tenamit ont construit un centre d’artisanat. Celui-ci permet aux artisans de la communauté de vendre leurs produits aux visiteurs. L’artisan reçoit 90% des profits de la vente de ses articles et 10% sont réinvestis pour la mise sur pied d’ateliers visant le développement des techniques artisanales. Tous les produits sont faits à partir de matériaux naturels disponibles dans la région et reposent sur des pratiques traditionnelles.

Retour à la liste des coopératives »